L'enfant

Parce que grandir ne va pas de soi 

 

L'enfant est un être en construction où chaque étape de son développement est une grande aventure qui construit sa personnalité.

Entre expériences, jeux, création de liens sociaux, maturation intellectuelle, croissance physique, désir d'autonomie... la période de l'enfance et sans conteste la plus féconde à l'échelle d'une vie.

La majorité des enfants rencontrent des troubles mineurs à chaque étape qui jalonne leur développement.

La plupart de ces troubles se résorbent naturellement à travers une attention et une écoute plus prononcées de la part des parents, ou grâce à l'aide de l'entourage ou du médecin.

 

Néanmoins, même si l'enfant fait preuve d'une grande adaptabilité face aux aléas de la vie, lorsqu'il traverse une épreuve trop lourde pour être portée sur ses frêles épaules, une réelle souffrance peut s'installer et perdurer.

 

Dans le cadre particulier de la prise en charge de l'enfant, il est nécessaire de considérer la dimension familliale : ce que vit l'enfant est intimement lié au contexte dans lequel il grandit. La famille et l'école représentent ses piliers fondateurs.

En outre, l'enfant est rarement à l'origine de la demande : il est amené par ses parents orienté par l'école ou le médecin traitant.

 

La présence des deux parents est souhaitable lors de la première consultation pour rassurer le petit patient. Cet entretien permet de faire le point sur la situation, d'évoquer les difficultés rencontrées, et pour les parents, de déposer leurs inquiétudes.

 

Par la suite, je propose des entretiens individuels avec l'enfant ou des entretiens parents-enfant selon la problématique.

 

Quand consulter?

 

L'expression de la douleur chez l'enfant réside souvent là où on ne l'attend pas.

D'une manière générale, tout changement de comportement chez l'enfant doit mettre en alerte, de même qu'un enfant systématiquement en opposition.

 

La souffrance d'un des parents est également un motif de consultation : divorce, décès, burn-out, chômage... Autant de ruptures dans l'équilibre familial poussent parfois les parents à se tourner vers un psychologue ou un pédopsychiatre pour leur enfant.

 

Pourquoi consulter?

 

Les motifs de consultation sont très nombreux et variés mais généralement ce sont d'abord les symptômes (troubles du sommeil, de l'alimentation, tristesse...) qui inquiètent les parents.

Dès lors qu'une difficulté est ressentie par l'enfant et/ou les parents, tout peut être motif à consulter. 

 

Les motifs de consultation les plus féquents : 

 

  • Avant trois ans, cela concernce essentiellement les retards de développement (acquisition de la marche, du langage), les troubles du sommeil et les suspicions d'autisme.
  • Après trois ans et avec l'entrée en maternelle, il s'agit plutôt d'enfants qui vivent mal la séparation d'avec les parents, qui éprouvent des difficultés de concentration à l'école, qui manifestent des comportements sociaux inadaptés (ils mordent les autres enfants, les agressent), ou qui présentent un retard dans l'acquisition de la propreté.
  • L'année du CP est fondamentale et peut révéler des difficultés dans les apprentissages scolaires (dyslexie, retard cognitif, précocité, hyperactivité, anxiété...).
  • Au CM2 et avec l'entrée au collège, émergent majoritairement des problèmes d'immaturité (difficulté d'adaptation au collège, manque d'autonomie pour faire les devoirs, difficultés à rester seul, phobie scolaire...). C'est aussi à cette période que les enfants subissent le plus les moqueries des autres camarades, ou sont victimes de harcèlement.
  • L'addiction aux jeux vidéos, les comportements d'opposition, le retrait affectif et social, une mauvaise estime de soi... sont autant de raisons qui alertent les parents.

 

En pratique

 

Comme nous l'avons souligné, l'enfant est rarement à l'initiative de la demande de consultation. La première étape du travail psychologique se centrera donc sur l'acceptation et l'appropriation du suivi par l'enfant. Le premier rendez-vous se fait en présence des parents (ou l'un des deux), d'autres rendez-vous pourront être sollicités de la part des parents ou du psychologue afin de faire le point sur l'évolution psychique de l'enfant.

 

La durée de la prise en charge chez l'enfant peut être très variable en fonction du problème rencontré. Mais il arrive que la parole se libère dès la première consultation et que cela suffise à débloquer une situation.

En moyenne, quatre à cinq séances suffisent à désamorcer une situation problématique, et à faire disparaître les symptômes les plus prégnants.

 

Lorsque d'autres séances sont nécessaires, la thérapie peut durer jusqu'à un an.

On préfère raisonner en termes d'année scolaire. Ainsi, une thérapie s'engage généralement peu de temps après la rentrée, période où les premières difficultés (scolaires ou non) commencent à peser sur le quotidien, jusqu'aux grandes vacances.

 

Au cours des séances avec l'enfant, le psychologue utilise différents médiateurs pour permettre à l'enfant de s'exprimer et à mettre en perspective ses difficultés, fantasmes et conflits inconscients. Parmi ces outils il y a le dessin, le conte, la pâte à modeler, etc.

 

Quelques pistes de lecture :

 

Coordonnées

29, Boulevard de la Liberté 

RDC

59000 Lille 

Métro : Rihour ou République

 

N° Siret : 793 426 990 000 40

N° Adeli : 59 93 2615 4 

 

Pour me joindre ou prendre rendez-vous, veuillez m'appeler ou me laisser un SMS au :

 

+33 6 98 43 64 62

 

ou utiliser le formulaire de contact.